Site officiel de l'Espace Rhénan - Salle de spectacles, espace d'expositions, bibiliothèque, dojo et salle de musculation de la Ville de Kembs (Haut-Rhin - 68 - Alsace - France)

Cet élégant bâtiment construit par la commune de Kembs complète avec bonheur le site de la salle polyvalente . Plusieurs éléments composent ce bâtiment : * Une salle de spectacles * Une galerie d’exposition * Une bibliothèque * Un dojo * Une salle de musculation * La salle de spectacles Dotée d’une grande scène avec tout l’équipement scénique adéquate (10 perches motorisées) et d’un écran géant pour le cinéma, la salle « le Forum » de l’Espace Rhénan permet de présenter des spectacles culturels sous les formes les plus diverses du spectacle vivant : danse, concerts, pièces de théâtre, contes pour enfant.... ). La salle est équipée de gradins rétractables d’une capacité d’accueil de 300 personnes. La galerie d’exposition : Nichée en mezzanine du hall d’entrée, la galerie d’exposition complète l’architecture de l’entrée du centre culturel. Des expositions de peinture ou de photos sont régulièrement organisées. La bibliothèque : L’aile Est de l’Espace Rhénan abrite la bibliothèque municipale "Au fil des mots" . Plus de 10 000 ouvrages garnissent les rayons en plus de 2 postes Internet mis à la disposition du public.. L'équipe de bénévoles qui gere la bibliothèque vous propose des romans, des magazines, des journaux , des Cds et l'accès à Internet dans un cadre agréable. Le Dojo : L’aile Ouest de l’Espace Rhénan est occupée par le Judo club Rhénan qui gère le nouveau Dojo « Guy Guillocheau » . Cet équipement de premier ordre est complété par des vestiaires douches et une salle de réunion pour le club. La salle de Musculation : Attenante directement au dojo « Guy Guillocheau » la salle de musculation est équipée de nombreux appareils pour le maintien en forme. Elle est gérée par le Judo Club Rhénan
Espace Rhénan : Spectacles
Espace Rhénan : Expositions
Espace Rhénan : Cinema
Espace Rhénan : Billeterie


Prochainement

Tawam & L'oeil du passager

JEUDI 01ER MARS - 20H -
DANSE
-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

FIDJHI ORGANISÉ AVEC LE CENTRE CYNTHIA JOUFFRE
Tout public
Tarif : 12€ (Réduit : 10€)

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Tawam & L'oeil du passager

L'OEIL DU PASSAGER. 
1ère partie. Cie A l’Art’h

L’individu. L’Être représentant l’unité élémentaire d’une espèce. L’espèce humaine.

Mais qu’est-ce qui nous définit ? Quelles sont nos origines ? Nous sommes liés au cosmos, à la nature, et sommeille en nous cette évolution qui puise ses racines dans les profonds secrets de la terre. Alors, de retour au sol, réapparaît notre instinct... Un rayon de lumière. Il éclot, étrange, caressant l’air de son souffle. L’œil du passager. D’un battement d’aile, il survole l’histoire de son existence comme le parcours d’une vie.

Chorégraphe : Vanessa Melzer. Interprète : Vanessa Melzer

TAWAM. 
2ème partie. Cie Colegram - Tarek Aïtmeddour  

Le fruit d’une rencontre entre des corps, des énergies.  Soumis aux règles du Temps nous désirions expérimenter la pluralité des relations, en se demandant quel impact le Temps a-t-il sur ce qu’il touche. A travers une physicalité commune, des notes poétiques et une danse terrienne, nous avons voulu écrire une partition orchestrée par le Temps. Il crée les liens, les nourrit, les distance, et les dissous.  La voix quant à elle raconte autre chose que les corps, dans le désir de symboliser le Temps, il nous semblait alors évident que notre histoire soit guidée par la voix. Le rôle du ténor prend donc toute son importance, et s’impose comme narrateur intemporel.  Tawam raconte « l’Amour », et montre comment les corps se dégradent face au Temps, en se questionnant sur les vestiges de la mémoire. Les corps naissent et repartent mais leur mémoires demeurent-elles ? C’est cette démarche qui nous a dicté une naissance, un lien gémellaire directement inspirée de notre rencontre et de notre énergie commune, évoluant peu à peu vers une atmosphère froide et déshumanisée. Le contact étant primordial mais la distance aussi. La pièce est basée sur une forme de dualité, inscrite dans un schéma circulaire à l’image des planètes gravitant autour d’un Astre. C’est à la fois doux, impulsif, instinctif. (Durée  45 min)

Chorégraphie-Mise en scène Pauline Journé & Tarek Aïtmeddour 
Interprètes  Danseurs : Pauline Journé, Tarek Aïtmeddour  Ténor : Sebastian Monti

 



Revenir à la liste